Les finalités pré-cochées ne sont plus tolérées par la CNIL ou le G29/EPDB. L'autorité française de protection des données a fait des déclarations très claires contre le fait de pré-cocher des finalités dans la Vectaury Notice (Novembre 2018).

Le 21 mars, dans l'affaire Planet49 Gmbh (affaire AG Planet 49 673/17), l'avocat général explique clairement que les cases pré-cochées ne constituent pas un consentement valide.

Utiliser des finalités pré-cochées ne peut plus être considéré comme l'expression d'un consentement valide car elles ne sont pas le résultat d'un choix de consentement positif de l'utilisateur. Les finalités ne sont jamais pré-cochées par défaut dans la solution Didomi. 

Des recherches effectuées par Didomi montrent que les finalités pré-cochées n'ont pas d'impact positif sur le taux de consentement global.

En effet, seulement 3% des utilisateurs cliquent sur "En savoir +" sur la bannière de consentement cookie.

Afin de désactiver l'option, vous devez supprimer cette ligne de code de votre tag:

Nous sommes à votre disposition si vous souhaitez discuter des possibles impacts pour vos sites web or applications mobiles si vous le souhaitez.

Avez-vous trouvé votre réponse?